Labelblue - Huiles infusées

Huiles infusées pour la beauté et la santé. Des plantes, de l'huile, de la patience...

01 juin 2008

Huile de fleurs de mélilot

melilotHuile de fleurs de mélilot - Melilotus officinalis

Contre : rhumatismes, goutte
Plante : 125 grammes de fleurs
Huile d’olive : 1 litre
Macération : pot fermé, bain-marie
Durée : 2 heures

Tisanes, remèdes et recettes d'autrefois de Marie Delmas aux Editions du Mercure dauphinois.

Posté par bluetansy à 18:31 - Les huiles - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    expérience

    Bonjour, je me lance dans les macérats un peu en autodidacte e j'ai fait macérer des feuilles et fleurs de mauves dans de l'huile d'abricot/jojoba/rose musqué. Le macérat à tourné à mon grand désarois, il sentait la sardine pourrie. Les fleurs étaient fraiches et n'étaient pas totalement recouvertes. Pour les paquerettes j'ai fait la même chose et l'odeur est limite.
    Conseils?
    Doit-on de préférences utiliser les plantes séches? Maria Treben préconise pourtant les fraîches.
    Idées?
    Merci.

    Posté par La grenouille, 03 juin 2008 à 09:57
  • Il faut être particulièrement vigilant lorsqu'on fait un macérat de fleurs fraîches à totalement recouvrir les fleurs et à remplir le pot jusqu'au bord, on préconise même lors de la première semaine de rajouter de l'huile pour compenser l'espace produit lorsque les plantes se tassent.

    Il faut veiller aux conditions de cueillette, cueillir une fois la rosée séchée par journée ensoleillée. On laisse malgré tout les plantes sécher quelques heures.

    On peut aussi mettre le macérat au bain-marie à basse température pour évaporer les restes d'humidité, selon les auteurs, soit avant, soit après la macération solaire.

    Les macérats sur plantes fraîches sont les plus délicats à réaliser, pas mal d'auteurs conseillent plutôt les plantes "fraîchement séchées".

    Ne vous découragez pas !

    Posté par Bluetansy, 03 juin 2008 à 11:06

Poster un commentaire