Labelblue - Huiles infusées

Huiles infusées pour la beauté et la santé. Des plantes, de l'huile, de la patience...

03 juin 2008

Huile de prêle

Huile de prêle - Equisetum arvense (les autres prêles sont elles utilisables ?)

J'ai failli illustrer joliment la prêle mais on m'a refusé le droit d'insérer 2 images mêmes avec lien, démonstration d'enthousiasme et tout et tout... Tant pis !

Je cherche autre chose !

Utiliser 50 g de prêles ramassées la veille et laissées à flétrir une nuit sur un torchon, ou bien 25 g de prêles séchées. Les mettre avec 150 mL d'huile d'olive au bain-marie pendant 30 min.
A intègrer ensuite cette huile dans une crème pour les ongles et cuticules.

Josephine Fairley : "Guide de la beauté naturelle"

Et toujours le site commercial Herbal Fuzion et ses macérats originaux sur base d'huile de jojoba !

Rich with vitamins, minerals, and silica acids; horsetail herbs help heal damaged
skin and form collagen, an important protein found in connective tissue.

It’s also a good use for stretch marks, varicose and spider veins. Silica is known to strengthen hair, prevent split ends, and maintain shiny, healthy looking hair.

The silica in horsetail helps to grow beautiful nails that stay flexible so they won't become brittle and break off. Many have used horsetail for hair loss, weak brittle nails, and skin problems.

Aiderait donc à réparer les peaux abîmées, serait bonne pour les ongles et à envisager contre la chute des cheveux.

Posté par bluetansy à 12:00 - Les huiles - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Comme la prêle est riche en silice... pourrais-t-on la réduire en poudre et l,incorporer à nos émulsion et autres crèmes?

    Posté par Sowilo, 29 juillet 2008 à 02:40
  • Chez Aromantic on trouve du silicium sous forme poudre mais je pense que le mieux est de l'intégrer sous forme de silicium organique dans nos cosmétiques, plus facilement assimilable par les cellules de la peau...Mais on s'éloigne du sujet de ce blog...

    Posté par bluetansy, 29 juillet 2008 à 16:34
  • attention prêle des marais

    Pardonne alors ma question blue.
    Je n'ai pas trouver comment t'envoyer directement un message donc je le laisse ici mais s'il n'est pas adéquat je m'en excuse.
    --------------------------------------------------
    La prêle des champs renferme en très faible quantité un enzyme (la thiaminase) qui pourrait dégrader la thiamine (vitamine B1) en cas de consommation excessive, c’est-à-dire à des dosages très supérieurs à ceux mentionnés dans cette fiche.

    Le Canada est le seul pays à exiger que les extraits de prêle offerts dans le commerce soient exempts de cet enzyme. Cette précaution est excessive selon Jean-Yves Dionne, pharmacien, car l'effet anti-thiamine de la prêle n'a pas été démontré chez l'humain. De fait, on a vu de telles réactions toxiques uniquement chez du bétail qui avait consommé une très grande quantité de prêle.

    De plus, le fait de chauffer la prêle à 100 ºC suffit à désactiver l'enzyme redouté. Il en va de même pour une teinture préparée dans une solution alcoolique ou un extrait fluide dans une solution alcaline : l'alcool ou un pH élevé désactive la thiaminase. Les extraits du commerce sont donc sans danger à cet égard.

    La prêle est considérée comme un poison violent pour les chevaux et les bovins, car elle provoque des troubles rénaux.

    Ne pas confondre la prêle des champs avec la prêle des marais (Equisetum palustre) qui renferme des alcaloïdes toxiques et dangereux. Il n'est pas recommander de cueillir vous même la prêle sans s'être assuré d'avoir la bonne sorte auprès d'un professionnel.

    Posté par Sowilo, 02 septembre 2008 à 06:33

Poster un commentaire